Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 30 septembre 2018
La mine, la houillère, le charbonnage : les noms diffèrent, les lieux se ressemblent, ce sont autant d'enfers sur terre. Un dramaturge, Michel Bellier, a voulu montrer, faire toucher du doigt presque, dans une salle de théâtre, le destin d'immigrés mineurs dans le nord de la France.

La salle, dite "des voûtes" au théâtre Le Public s'y prête remarquablement bien à "Et des poussières...", cette salle que l'on a pu voir sous tous les angles, le spectateur n'étant quasi jamais assis "à l'italienne" dans un fauteuil de velours rouge... S'y ajoute cette fois un dispositif scénique dû à Renata Gorka particulièrement oppressant: une énorme cage de fer similaire à celle qui descendait les mineurs, ces "gueules noires", dans les tréfonds de la terre.

La direction d'acteurs de la metteure en scène Joëlle Cattino va dans le même sens dramatique. Et l'ambiance sonore est évocatrice d'un climat lourd, la lumière est comptée.Les personnages qui ne quitteront pas l'aire de jeu paraissent accablés ou distants, songeurs, quand ils ne sont pas en proie à des souvenirs douloureux.

Pour alléger un tant soit peu le spectacle, il y la présence d'un jeune historien, Emmanuel De Candido, passionné par sa recherche d'anciens sites miniers du nord de la France et qui y découvre des vérités peu connues. Empli de sincérité et d'honnêteté, il retrace l'historique du recrutement de la main d'oeuvre étrangère : propagande abusive, conditions de vie déplorables, risques minimisés, recherche pseudo-scientifique pour un meilleur rendement...

 
Comme pour un "docu-fiction", Bellier a complété le récit de l'historien par sa quête des témoignage de trois personnages représentatifs de trois vagues d'immigration. D'abord il y eut Tadeusz Cisowski/Jean-Michel Balthazar, venu des pays de l'Est, puis Rosa/Anne Sylvain, d'Italie et enfin Saïd/Hakim Louk'man,du Mahgreb.

Leurs destins malheureux se croisent, se confondent, dans l'indifférence, et puis l'oubli, du pays dit "d'accueil". Ces trois personnages sont tout à fait crédibles et le quatrième, le chercheur, par son dynamisme, permet à la pièce de ne pas sombrer dans le mélo, mais de lui apporter ce qu'il a manqué à ces êtres humains: un peu plus de dignité.

 Contre l'oubli

Le quotidien des deux mineurs se ressemble (et ne variera guère du reste au fil des années): la descente dans la surchauffe des galeries de mine, le péril du grisou toujours possible, les poussières de silice permanentes, elles, et qui sournoisement mettront à mal leur santé. Le destin de Rosa sera celui des femmes de cette époque, faites pour veiller à l'intendance du ménage et attendre le retour toujours incertain de l'Epoux.

La réalité de ces mineurs est bien connue en Wallonie, ou du moins l'était, du temps des "houyeûs", ces Belges, aussi, qui ne sont plus allés "al fosse" pour cause de fermeture ou d'accident dramatique. Pour s'en souvenir, les "corons" disparus, il n'est que les quelques "belle-fleur" (châssis à molettes) encore survivantes mais surtout les terrils, ces amas de poussières... devenus petits monts verdoyants.

Des vies minées, il y en eut, beaucoup: on se souvient du "Germinal" d'Emile Zola de 1885, et hélas, il y en a encore dans certains coins du globe où l'on extrait du charbon, mais aussi toutes sortes de matières plus ou moins dangereuses, de manière plus ou moins périlleuse...

Bruxelles - Belgique Du 05/09/2018 au 20/10/2018 à Du Ma au Sa à 20h30 Théâtre Le Public rue Braemt 64-70, 1210 Bruxelles Téléphone : 0800.944.44 . Site du théâtre Réserver  

Et des poussières...

de Michel Bellier

Théâtre
Mise en scène : Joëlle Cattino
 
Avec : Jean-Michel Balthazar, Emmanuel De Candido, Hakim Louk’man, Anne Sylvain

Assistanat: Suzanne Emond
Scénographie, costumes: Renata Gorka
Lumière: Laurent Kaye
Création son: Pascal Charpentier
Régie: Robin Van Bakel

Durée : 1h20 Photo : © © Alice Piemme  

Création: En accueil au Théâtre Le Public, Bruxelles
Coproduction: Le Public (B)/Cie Dynamo Théâtre (FR)
Soutiens: DRAC & REGION PACA (FR)/Departement 13 Ville de Marseille (FR)/Tax Shelter de l'Etat Fédéral belge via BELGA FILMS FUND et de la Communauté Française/Fédération Wallonie-Bruxelles (B)

Lire: "Le jour d'avant" de Sorj Chalandon sorti en Poche cet été 2018