Europeana/Une brève histoire du 20e siècle
Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 29 octobre 2015
Ni conférence, encore moins cours ex cathedra, mais une vivante visite de rien moins qu'un siècle d'histoire européenne, grâce au point de vue original d'un auteur et au talent d'un grande comédienne qui rend passionnant un récit "historique" !

Mais oui, on s'en tient rigoureusement aux faits même si l'on en découvre qui étaient moins connus. Ce vaste panaroma ne nous épargne rien mais, n'en déplaise aux historiens classiques, sans ordre chronologique, ni thématique, ni soumis à une quelconque "hiérarchie", en sortant des allées de l'Histoire officielle pour cueillir dans les chemins de traverse quelques faits méconnus mais intéressants.

Quinze ans après la célébration du "millénaire", que pourrions-nous garder en mémoire, qu'en est-il des espoirs et des promesses: le "c'était mieux avant" ou le "plus jamais ça" ? Car le 20ème siècle ne nous a pas épargnés: guerres et conflits, épidémies et propagation du terrorisme.
Du côté:"c'était mieux avant", on peut préciser: à partir de l'apparition de la fée électricité, l’invention de l’escalator, les congés payés, le droit de vente pour les femmes, l'amélioration de leur condition, la contraception, l'électro-ménager, l'hygiène...

"Europeana" propose, comme l'annonce son sous-titre, une "brève histoire du vingtième siècle"("Europeana. Strucné dejiny dvacátého veku"), ni essai, ni manuel, mais présentant une vision à la fois insolente et pertinente de ce XXe siècle. Son auteur, le Tchèque Patrik Ourednik (né à Prague en 1957, exilé à Paris depuis 1984) organise un savant désordre tout en tissant des liens entre des événements qui apparaissent à première vue anodins.

Virginie Thirion qui a découvert le texte (traduit dans une vingtaine de langues), y a tout de suite vu un potentiel théâtral et elle a imaginé une adaptation qui comparerait cette Histoire à un cirque dérisoire de numéros périlleux et d'intermèdes drôles... Alors pourquoi dans la foulée ne pas imaginer également un Monsieur Loyal, un peu dompteur, pour présenter  ce "Vingtième Siècle Show" ? 

En l'occurrence c'est une comédienne, et parmi les meilleures de sa génération, Anne-Marie Loop, qui joue les Madame Loyal... Avec son fidèle compagnon animal qui regarde placidement passer le train de l'Histoire, elle va accrocher et tenir en haleine son public. Après une présentation circassienne traditionnelle, elle a tiré un rideau rouge, découvert un dispositif simple mais à surprises, apte à recueillir projections "à l'envers" pour, à certains moments, remonter le cours tumutueux de la grande Histoire, ou pour s'assoir et savourer les progrès de la petite vie au quotidien (téléphonie ou... papier WC).

Démontage pour un inventaire à la Prévert...

Marquant la répétition de certaines grandes erreurs ou de petites habitudes, elle est un Candide moderne, d'un naturel idéal, s'adressant au public "dans une franche camaraderie", ou vaquant à ses occupations. Elle évoque les camps de concentration, le fascisme, le totalitarisme, la récupération notamment des slogans de mai 68, l'avènement de la publicité, omniprésente... en assaisonnant l'ensemble d'une bonne dose d'humour caustique.

La musique, d’Eric Ronsse, comme la lumière d’Eric Vanden Dunghen, ne font qu' accompagner, discrètement, mais efficacement la mise en scène de Virginie Thirion, auparavant discutée, élaborée, avec la comédienne..

"La grande déception du 20e siècle fut suscitée par le fait que l’école obligatoire et l’instruction et la culture et le progrès technique n’avaient pas rendu l’homme meilleur et plus humain comme on l’avait cru au 19e siècle et que de nombreux criminels de guerre étaient amateurs d’art, d’opéra, de poésie." Une réflexion, entre autres, qui pousse à aller bien plus loin qu'un simple inventaire...

Bruxelles - Belgique Du 24/10/2015 au 31/10/2015 à Du Ma au Sa: 20h30 - Les Me: 19h Théâtre Les Tanneurs 75, rue des Tanneurs 1000 Bruxelles Téléphone : +32 2 512 17 84. Site du théâtre Réserver  

Europeana/Une brève histoire du 20e siècle

de Patrik Ourednik

Théâtre
Mise en scène : Virginie Thirion
 
Avec : Anne-Marie Loop et le chien Lari

Assistanat: Tawfik Matine
Scénographie: Sarah de Battice
Musique: Eric Ronsse
Lumière: Eric Vanden Dunghen
Image vidéo: Tawfik Matine, Eric Vanden Dunghen
Costume: Odile Dubucq - Coiffure: Stéphane Pardon pour Ysatis - Maquillage: Joëlle De Coster
Régie lumière: Gaspard Schelck - Régie plateau: Antoine Vilain
Europe oblige, le texte a été traduit en anglais et surtitré par: Patrik Ourednik et Gerald Turner
Edition Dakley Archive Press

Durée : 1h20 Photo : © Alice Piemme  

Création-coproduction: "Collectif Travaux Publics" et Théâtre Les Tanneurs, Bruxelles (BE)
Soutiens: Fédération Wallonie-Bruxelles, Administration générale de la culture, Service général de la Création Artistique, Direction du Théâtre/SACD (BE)

Revoir:http://ruedutheatre.eu/article/1730/l-iceberg-qui-cachela-foret/                                                                                                                                                                                                                                       http://ruedutheatre.eu/article/2631/les-hommages-collateraux/-
Revoir également: http://ruedutheatre.eu/article/1899/cible-mouvante/?symfony=5c13e4db919468db0b006e5396143dcb -                                                             http://ruedutheatre.eu/article/1343/juste-la-fin-du-monde/ -                                      http://ruedutheatre.eu/article/1273/i-would-prefer-not-to/