Jennifer MAYEUR Paris
Contact
Publié le 29 mai 2011
Irina Brook s’attaque à l’auteur qui a bercé notre enfance : James Matthew Barrie. Ce nom qui ne vous dit peut être rien a pourtant ancré dans vos mémoires l’histoire du petit garçon qui ne voulait pas grandir : Peter Pan. Pirates, enfants perdus, rêves, liberté et espoir, tous les éléments de ce grand classique littéraire sont réunis dans ce spectacle qui mêle les arts dans une mise en scène féérique.

La pièce débute en beauté et en musique, avec une Wendy qui a grandit, et qui nous embarque dans le souvenir de son enfance et ses aventures au « Pays de jamais » avec l’ébouriffé Peter Pan. Inutile de résumer le synopsis, rappelons juste leur rencontre dans la maison londonienne et la poursuite de l’ombre de Peter, les facéties de la fée Clochette et sa poussière d’étoile qui donne cet incroyable pouvoir de voler, le crocodile du capitaine crochet dans le ventre duquel résonne le tic-tac… Tout est ici réuni pour nous faire revivre ce conte pour enfant.

Des pirates musiciens, des lost boys acrobates, Lili la tigresse danseuse… Le pays de jamais d’Irina Brook est rempli de talents en tous genres. Ce casting haut en couleurs rassemble des personnalités de tous les continents, pour nous offrir un spectacle aussi fantastique que l’histoire originelle. Les comédiens évoluent sur scène comme des danseurs suivant une chorégraphie. Ils jouent aussi bien la bêtise et l’humour des pirates colériques que la naïveté, l’énergie, et l’insouciance de l’enfance.

La jeunesse l’emporte toujours

Belle, amusante, étonnante et bien pensée, cette mise en scène traite l’histoire de Peter Pan comme une poésie. Chaque geste est réfléchi, les intonations posées, les personnages trouvent leur place dans cette ribambelle de tableaux enchaînés aussi rapidement que justement et ponctués toujours d’une note de musique, de chant, de danse ou de cirque.

Ce metteur en scène veille à nous offrir chaque fois un mixage de genres où les cultures, les arts, et les langages se mélangent pour former une harmonie parfaite sur scène. Toujours surprenantes, les mises en scène de la fille Brook n’ont rien à envier à celles de son père, tout aussi talentueux. Elle dépoussière les grands classiques, leur offrant fraicheur et humour, et s’attaque à des textes dont la scénographie est difficilement abordable. Et au bout du « conte » cette pièce parvient à emporter enfants, parents, adeptes du théâtre contemporain ou classique… C’est là la magie Brook.

 

le 17 juin 2011 à 15:08
De : MargotL Titre : Un Pan magique de beauté et de candeur Tout est dans le titre. Fabuleux, magnifique. Courrez-y.
Pan
Paris Du 12/05/2011 au 10/07/2011 à du mardi au samedi à 21h, samedi 17h Théâtre de Paris Site du théâtre Réserver  

Pan

de James Matthew Barrie

Théâtre
Mise en scène : Irina Brook
 
Avec : Diego Asencio, Kehinde Awaiye, Taiwo Awaiye, Badet, Lorie Baghdassarian, Georges Corraface, Johanna Hilaire, Raphaël Leguillon, Louison Lelarge, Dimitri Lemaire, Keny Bran Ourega, Nuno Roque, Gen Shimaoka, Pedro Texeira

Musique : Sadie Jemmett
Décor : Noëlle GinefriCostumes : Magali Castellan
Collaborateur artistique : Laurent Courtin
Chorégraphie : Farid Ayelem Rahmouni
Lumière : Arnaud jung
Assistant artistique : Christopher Adams
Création vidéo : Carol Nouchi et Fabrice Natario
Vols motorisés : Yves BARTA

 

 

Durée : 1h30 Photo : © Patrick Lazic