Funéraillles d'hiver
Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 15 janvier 2019
S'il faut classer, qualifier ce spectacle, le rangera-t-on dans le tiroir des farces et attrapes, ou du vaudeville moderne, du burlesque, de la fable, du nonsense, de la comédie de moeurs ? On y verra surtout une satire féroce de l'esprit petit-bourgeois qui fait passer les règles & convenances, la matérialité des choses, avant tout sentiment vrai, l'essentiel étant devenu dérisoire...

On connait (un peu) Hanokh Levin* et sa vision cruelle de la société qui l'entoure,  et l'on sait qu'il n'est pas facile d'aborder avec justesse son humour particulier, qu'on l'appelle "grotesque, décalé, décapant, absurde"...

Dès l'entrée d'une sorte de chorale-fanfare, le ton est donné par la musique de Lee Maddeford et Muriel Legrand et les instruments employés, mais c'est l'équipe entière qui est au diapason donné par la direction d'acteurs tout à fait appropriée du metteur en scène Michael Delaunoy, dans une chorégraphie de Clément Thirion et la scénographie minimaliste de Didier Payen qui stimule l'imagination et l'acceptation des lieux et circonstances les plus divers et décalés....
 
Cela donne, en résumé et en chiffres : 12 comédien/ne/s, 2 familles, un enjeu (1 enterrement ou 1 mariage), 400 invités et 800 poulets rôtis. Mais essentiellement une Super Course-poursuite menée dans un rythme endiablé pour échapper à l'un des deux rites - incongru vu l'importance de l'autre - : l'enterrement hivernal !

Le mariage adviendra bien grâce surtout à la pugnacité obsessionnelle des mères dirigeantes. Mais il décevra, à l'image des autres personnages, des  fantoches: jeunes mariés falots, maris soumis, fils orphelin éploré... perdu dans une noce qui lui aura pourtant donné une dernière chance grâce à la jolie Pshoshitsia/Laurence Maître...   

"Mourir passe encore, mais pourquoi la veille du mariage de Vélvétsia ?"

C'est le décès, dans une nuit d'hiver, d'une vieille dame qui laisse son fils unique Latchek Bobitchek/Robert Bouvier (une sorte de Tanguy) en charge d'organiser dignement son enterrement, lequel sera le début d'une cavalcade dansante et musicale rappelant celles des vaudevilles à la Feydeau & Labiche... en plus "hénaurme"!

Latchek Bobitchek doit prévenir du décès la famille de sa cousine Shratzia/Muriel Legrand. Les funérailles sont fixées au lendemain, le jour même où doivent se dérouler les festivités du mariage de Vélvétsia/Jeanne Dailler, la fille de Shratzia et de son mari Rashèss/Frank Arnaudon, avec Popotshenko/Fabian Dorsimont, dont les parents Tsitskéva/Catherine Salée et Baragontsélé/Thierry Romanens, sont présents dans la maison où, en pleine nuit, va frapper, et frapper en vain, un Latchek Bobitchek bien décidé à les atteindre coûte que coûte ! Il trouvera un allié tenace quoique peu efficace chez ce voisin qui se dit "Professeur", Kipernaï/Pierre Aucaigne.

Tout ce petit monde qui ne veut rien entendre - surtout pas d'"annonce officielle de la mort"! - sera embarqué dans un grand voyage épique, depuis les plages venteuses de Tel-Aviv jusqu'aux neiges de l'Himalaya. Ils y croiseront un duo de joggeurs: Lishtenstein/Lee Maddeford et Rosenzweig/Philippe Vauchel, Shahmandrina, un sage boudhiste (on croit reconnaître Pierre Aucaigne)...

Et c'est la Mort personnifiée par Angel Samuelov/Frank Michaux qui officie et dirige le sort de certains car il semble préférer les êtres mâles: les pâles maris dont la disparition passera inaperçue... ou ce joggeur qui le défiait avec sa propagande pour le jeunisme !

L'amour comme la mort sont désacralisés, dédramatisés, l'âme n'est rien d'autre qu'une flatulence exhalée du corps mourant et les défunts s'en vont former un joyeux petit orchestre.
"Quand on ne veut pas avoir d'ennuis, on n'ouvre pas sa porte", une réplique des années 70 qui sonne étrangement de nos jours...

Bruxelles (Saint-Gilles) - Belgique Du 08/01/2019 au 23/01/2019 à ma-sa: 20h30 - me: 19h30 Centre Culturel Jacques Franck Chaussée de Waterloo, 94 Téléphone : +32 (0) 2 538 90 20. Site du théâtre

Après la création le 20/11/2018 au Théâtre du Passage, à Neuchâtel (CH) et une tournée en Suisse romande.

Réserver   Marche-en-Famenne - Belgique Le 25/01/2019 à 20h30 Maison de la Culture Famenne-Ardennes Chaussée de l’Ourthe 74 Téléphone : 084/ 314.689. Site du théâtre Réserver  

Funéraillles d'hiver

de Hanokh Levin

Théâtre
Mise en scène : Michael Delaunoy
 
Avec : Frank Arnaudon, Pierre Aucaigne, Robert Bouvier, Jeanne Dailler, Fabian Dorsimont, Muriel Legrand, Lee Maddeford, Laurence Maître, Frank Michaux, Thierry Romanens, Catherine Salée, Philippe Vauchel

Assistanat: Quentin Simon et Laurence Maître
Traduction française: Laurence Sendrowicz - Éditions Théâtrales/Maison Antoine Vitez/Théâtre choisi IV/2006
Scénographie: Didier Payen
Lumière: Laurent Kaye
Costumes: Élise Vuitel
Musique originale: Lee Maddeford et Muriel Legrand
Son: Claude Kamber
Chorégraphie: Clément Thirion
Maquillages et coiffures:  Mael Jorand
Régie générale: Pia Marmier - Régie lumière: Gauthier Minne - Régie son: Nicolas Stroïnovsky - Régie plateau: Stanislas Drouart - Habilleuse: Nina Juncker.

Durée : 2h Photo : © Cosimo Terlizzi et Alessia Contu  

Création-coproduction: "Compagnie du Passage", Neuchâtel (CH)/"Rideau de Bruxelles"(B)
Soutiens: Centre des Arts scéniques/Maison de la Culture Famenne-Ardenne/Service de la culture du Canton et de la Ville de Neuchâtel/Syndicat intercommunal du Théâtre régional de Neuchâtel/Loterie Romande/Fondation culturelle BCN/CODORIS/Ernst Goehner Stiftung/Fédération Wallonie-Bruxelles/Commune d’Ixelles/Wallonie-Bruxelles International/Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse/Commission Communautaire française de la Région de Bruxelles-Capitale/Tournées Art et Vie / supports privés.

*Hanokh Levin (1943-1999) est une "figure majeure du théâtre israélien contemporain". A son actif: une cinquantaine de pièces de théâtre dont quelques-unes seulement sont connues du public francophone.

*Revoir:

http://www.ruedutheatre.eu/article/3208/schitz

http://www.ruedutheatre.eu/article/3788/kroum

http://www.ruedutheatre.eu/article/1777/ceux-qui-marchent-dans-l-obscurite/

http://www.ruedutheatre.eu/article/1637/tout-le-monde-veut-vivre/

http://www.ruedutheatre.eu/article/1304/yakich-et-poupatchee/

http://www.ruedutheatre.eu/article/552/yaacobi-et-leidental/

http://www.ruedutheatre.eu/article/268/yaacobi-et-leidental/

http://stephen.over-blog.com/article-19402376.html