Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 19 décembre 2018
...et le feuilleton non plus ! Pas plus que l'art du conteur qui fait, sans artifices théâtraux, ressentir mille émotions à un public captivé !

Le conteur est multiple mais une seule voix présente le spectacle irracontable : "Tout est fiction" et le prologue annonce la couleur : "Nous allons vous raconter une histoire", ladite histoire n'étant pas unique mais à multiples rallonges et ne s'embarrassant pas de vérité historique: la Fiction, et l'Imagination.

Un habile et moderne faiseur et "porteur d'histoire", Alexis Michalik, est à l'origine d'un spectacle qui tient à la fois du conte et du feuilleton littéraire à rebondissements digne des grands maîtres du roman populaire: Ponson du Terrail, mais aussi Eugène Sue, Paul Féval, Emile Zola et d'autres encore comme Alexandre Dumas dont l'ombre (et la présence !) plane sur ce spectacle qui arrive à Bruxelles précédé d'une réputation flatteuse (Avignon, Paris..).

Il est mis en scène par son créateur qui précise n'être pas "auteur" car, dit-il : "j'ai modestement créé, avec mes camarades acteurs, un spectacle". Il ne les cite pas. Il s'agit ici d'une nouvelle équipe, belge, composée de deux actrices et trois acteurs: Julia Le Faou et Sherine Seyad, Allan Bertin, Baptiste Blampain et Nicolas Buysse. Sans cesse sur la brèche, ils "font le show" !

Pour la forme, l'ensemble tient à la fois du tricot, du patchwork, du melting pot endiablé... et son impact sur le public doit donc beaucoup au talent de ses "porteurs", leur art du conte s'appuyant sur leur art du mime.

Le "On disait qu'on était..." de notre enfance est de mise !

Dans la tradition du conte, il n'est besoin que de posséder un talent : savoir raconter, accrocher un auditoire, sans le moindre support, ce que possède Martin Martin, héros principal d'un récit copieux et dense à souhait.

Le départ se situe dans les Ardennes côté France où Martin Martin doit aller enterrer son père (qu'il a peu fréquenté) dans un petit cimetière, "par une nuit pluvieuse". Ensuite, les divers personnages qu'il rencontrera vont se trouver propulsés à travers les âges, dans divers coins du globe (Algérie ou Canada), par différents moyens de transport, anciens et modernes.

Et cela, bien sûr, sans recours au moindre décor ou technique sophistiquée, sinon l'usage de quelques effets lumière. Le plateau est nu, seulement occupé par des tabourets pour tout mobilier, un tableau noir pour fond de scène, mais côté jardin beaucoup de costumes, à portée de main des comédien/ne/s... et de la vision des spectateurs quelque peu étourdis par la frénésie générale.

Il sera question de grands mystères à creuser comme le mythe d'une secte antique ("les Lysistrates") et d'un trésor caché, ou encore d'une bibliothèque monumentale (thèmes classiques du genre) ainsi que de petites anecdotes et de grande Histoire entrelacés. Au total: une trentaine de personnages, inconnus & anonymes comme Alia & sa fille, ou/et historiques & célèbres : Dumas lui-même, mais aussi Marie-Antoinette, le Prince de Polignac, Eugène Delacroix, même le pape Clément VI... autant de costumes et attitudes à endosser dans un rythme soutenu pendant une bonne heure trente... Ce qui maintient en éveil l'imagination du spectateur !

Le Porteur d’histoire
Bruxelles - Belgique Du 13/11/2018 au 31/12/2018 à Du Ma au Sa: 20h30 (sauf le 31.12 à 21h00) - Relâche le 25/12/2018 Théâtre Le Public rue Braemt 64-70, 1210 Bruxelles Téléphone : 0800.944.44 . Site du théâtre Réserver  

Le Porteur d’histoire

de Alexis Michalik

Théâtre
Mise en scène : Alexis Michalik
 
Avec : Allan Bertin, Baptiste Blampain, Nicolas Buysse, Julia Le Faou, Sherine Seyad

Assistanat: Patrick Blandin
Costumes: Marion Rebmann - Assistanat costumes: Elise Abraham
Régie: Louis-Philippe Duquesne et Antoine Van Agt

Durée : 1h40 Photo : © © Gregory Navarra  

Création-coproduction: Théâtre Le Public, Bruxelles/ACME PRODUCTIONS/Atelier-Théâtre Jean Vilar, Louvain-la-Neuve
Soutiens: Tax Shelter de l'Etat fédéral belge via BELGA FILMS FUND- Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles