Suzane VANINA elles
Contact
Publié le 1er octobre 2018
Le personnage de Sylvia Plath est à l'origine du spectacle. C'est l'idée de deux comédiennes, venue à maturation après une année d'intense réflexion, aboutissant à un spectacle qui entend montrer le débat interne d'une femme des années 50-60 coincée entre le concept "femme-et-mère au foyer, potiche et boniche" et celui, encore émergeant de "femme écrivaine" indépendante.

 


Sylvia, Américaine, est une femme amoureuse d'un époux connu et reconnu comme poète distingué: l'Anglais Ted Hughes. Ils forment un couple apparemment classique et auront deux enfants.

Alors que d'autres femmes contemporaines rejoignent la "Beat Generation" (Diane Di Prima, entre autres) ou s'inscrivent dans le courant surréaliste (Penelope Rosemont avec son mari Franklin), Sylvia Plath, elle, tente à la fois de pratiquer les vieux principes familiaux tout en affichant un esprit plus libre: romancière (un seul roman*) et surtout poétesse (plusieurs recueils) et essayiste.  


Toutes ces femmes restaient néanmoins dans l'ombre des "mâles figures" beaucoup plus connues. Sylvia Plath n'était pas une féministe militante et si des noms de féministes célèbres sont rappelés (avec quelques citations), l'ensemble ne fait pas une oeuvre engagée mais un spectacle choral, multilingue, musical, et très visuel... qui donne le vertige.


L'auteur et metteur en scène Fabrice Murgia revendique une "écriture de plateau", commune avec An Pierlé, musicienne, et les comédiennes: Valérie Bauchau, Clara Bonnet, Solène Cizeron, Vanessa Compagnucci, Vinora Epp, Léone François, Magali Pinglaut, Ariane Rousseau, Scarlet Tummers. On y entendra peu l'auteure, Sylvia Plath.

 

Plein la vue...et en plein dans l'actualité

L'histoire de Sylvia est racontée de manière éclatée, depuis sa jeunesse prometteuse jusqu'à sa rencontre avec Ted Hughes, à Cambridge en 1956, leur mariage et la fin tragique de Sylvia qui se suicide en 1963 d'une manière révélatrice de son malaise: dans le four à gaz de sa cuisine, aboutissement d'un état dépressif profond (on parlerait sans doute aujourd'hui de "bipolarité"). Ce sera le début et la fin du spectacle.

Neuf comédiennes pleines d'énergie, d'âges différents, vêtues "années 50", jouent à être Sylvia et l'histoire elle-même est mise en abyme par le prétexte d'un tournage destiné à un film, vraisemblablement un biopic. Clin d'oeil au film britannique, réel celui-là (2003), de Christine Jeffs ?

On ajoutera la présence, la voix, de An Pierlé pour tenter de s'attacher à la femme tourmentée que fut Sylvia Plath. Mais l'attention est sans cesse requise par les différentes actions simultanées qui se déroulent sur le plateau et l'utilisation des outils techniques habituels chers à Fabrice Murgia: vidéo, grand écran et  actrices pistées par la caméra de Juliette Van Dormael... avec l'ajout de musiciens "en live" sur un praticable surélevé. Le surtitrage (NL/FR/EN) s'affiche aussi en permanence.

Pour chaque séquence du pseudo tournage, des portions de décors réalistes (recto-verso) ont été prévues et les comédiennes se muant en régisseuses de plateau les déplacent avec l'aide d'autres technicien...nes. Le nombre de femmes sur le plateau est plutôt impressionnant, mis à part le quatuor musical "pop" d'An Pierlé qui se compose de trois hommes, et d'autres mains masculines qui oeuvrent à la réussite du spectacle, "grande oeuvre éclectique et fragmentaire"...

 Sylvia
Bruxelles - Belgique Du 25/09/2018 au 12/10/2018 à Du Ma au Sa: 20h15 sauf Me: 19h30 Théâtre National Boulevard Emile Jacqmain B-1000 Bruxelles, Bruxelles Téléphone : 022034155. Site du théâtre

Tournée, dates arrêtées: En 2018: le 18/10: Le Carreau-Scène Nationale de Forbach et de l'Etat mosellan (FR)- les 06 et 07/12: Théâtre Jean Vilar & Les Théâtrales Charles Dullin-Vitry-sur-Seine (FR).
En 2019: le 14/03: Central-La Louvière (B)- le 19/03: Théâtres en Dracénie,Draguignan (FR) - le 22/03: Le Carré, Sainte-Maxime (FR) - le 20/03: MARS-MONS Arts de la Scène (B) les 25 et 26/04: Toneelhuis & Opera21-De Singel, Anvers (B) - en 05, date à préciser: Operadagen Festival Rotterdam (NL)

Réserver  

Sylvia

de Fabrice Murgia et collectif

Théâtre musical Théâtre
Mise en scène : Fabrice Murgia
 
Avec : Valérie Bauchau, Clara Bonnet, Solène Cizeron, Vanessa Compagnucci, Vinora Epp, Léone François, Magali Pinglaut, Ariane Rousseau, Scarlet TummersDirection photographie: Juliette Van Dormael - Assistant caméra: Takeiki Flon

Musique: An Pierlé
Quartet: An Pierlé (voix et piano), Koen Gisen (clarinette basse, sax, guitare et percussions), Hendrik Lasure (clavier et ordinateurs), Casper Van de Velde (percussions)

Direction photographie: Juliette Van Dormael - Assistant caméra: Takeiki Flon
Assistante à la mise en scène: Justine Lequette - Stagiaire assistante à la mise en scène: Shana Lellouch - Assistant en tournée: Maxime Glaude
Création vidéo et lumière et direction technique Artara: Giacinto Caponio
Assistant creation vidéo et gestion technique vidéo: Dimitri Petrovic
Costumes: Marie-Hélène Balau
Scénographie: Rudy Sabounghi - Assistant scénographie: Julien Soulier
Décoratrice: Aurélie Borremans - Assistante décoratrice: Valérie Perin - Stagiaires : Léa Pelletier & Sophie Hazebrouck
Documentation et aide à la dramaturgie: Cécile Michel
Construction décor et costumes: Ateliers du Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Régie générale: Hugues Girard - Régie lumière: Emily Brassier - Régie son - Bob Hermans - Régie plateau: Aurélie Perret
Caméra: Juliette Van Dormael - en tournée: Aurelie Leporcq
En FR, EN et NL - Surtitrage FR et NL
 

 

Durée : 1h30 Photo : © Hubert Amiel  

Création: Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Production: Cie Artara/An Pierlé Quartet
Coproduction: Théâtre National Wallonie-Bruxelles/Théâtre de Namur/Central–La Louvière/MARS–Mons Arts de la Scène, la Fondation Mons 2025/dans le cadre de la Biennale 2018-2019, Printemps des Comédiens,Montpellier (FR)/La Comédie de Saint-Etienne – Centre Dramatique National (FR)/Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Scène (FR)Le Carreau – Scène Nationale de Forbach et de l’Est mosellan (FR)/Théâtres en Dracénie–Draguignan (FR)/La Coop asbl, Shelter Prod
Avec le soutien de: Taxshelter.be, ING & tax-shelter du gouvernement fédéral belge/DIESE # Rhône Alpes (FR) - Remerciements: Yvon Van Lancker, Lionel Demilier & Eve Scorneaux

*"The Bell Jar/La cloche de détresse"/trad. Michel Persitz/Gallimard 1972
De Sylvia Plath (1932-1963), le dernier recueil:"Ariel", publié en 1965 -et quelque peu remanié- après sa mort par son époux, un fait qui montrerait une étroite collaboration entre eux ? Ce ne fut pas l'avis partagé par les critiques féministes...
Relire: les ouvrages militants de l'époque dont "La femme potiche et la femme bonniche" de Claude Alzon/François Maspero, 1973 - ou "La révolte des Américaines" de Calire Masnata-Rubattel/USA-Aubier Montaigne, 1972... entre autres !