Noël TINAZZI Paris
Contact
Publié le 21 juin 2018
La joyeuse compagnie Les Brigands redonne vigueur à l’opérette oubliée de Messager «Les P’tites Michu ». Un spectacle plein d’entrain et de gaieté.

Fin de saison tout en rose à l’Athénée avec Les P’tites Michu. L’exquise opérette d’André Messager ressort de l’oubli plus d’un siècle après sa création avec un grand succès, à Paris en 1897, suivie  d’une tournée européenne et d’une exportation mondiale, de l’Australie à Broadway. Bien connue du public de l’Athénée, la joyeuse troupe des Brigands, toujours en bonne forme scénique et musicale, n’est pas pour rien dans ce regain de vigueur d’un ouvrage revenu de la Belle époque et des grandes heures de la scène musicale parisienne. Pour cette production, qui sans être luxueuse n’en nécessite pas moins des moyens importants, avec un orchestre de douze instrumentistes et dix chanteurs-comédiens, les Brigands ont bénéficié de l’appui de deux bonnes fées : le Palazetto Bru Zane de Venise (Centre de musique romantique française) et Angers Nantes Opéra où le spectacle a été créé en mai dernier.

N’est pas pour rien non plus dans la réussite, la mise en scène de Rémy Barché qui, sans jamais se prendre au sérieux, mêle habilement différentes formes de spectacles, du théâtre de boulevard au dessin animé en passant par la bande dessinée et les comédies musicales de Jacques Demy. Notamment « Les Demoiselles de Rochefort » auxquelles ces deux (fausses) sœurs Michu font irrésistiblement penser. Le spectacle tout entier se déroule dans une bonbonnière rose qui se fait tour à tour pensionnat de jeunes filles, strictement tenu par l’intraitable Mademoiselle Herpin, et la boutique de crémerie des  Halles où les Michu exercent leur gouaille.

C’est bien Messager et ses librettistes, Albert Vanloo et Georges Duval, qui ont popularisé ce nom de Michu, devenu dans les années soixante symbole de français moyens au bon sens imperturbable. Les Michu dont il est question dans l’opérette sont un couple de crémiers des Halles qui, au début du XIXème siècle, élèvent deux belles jeunes filles bonnes à marier, Marie-Blanche et Blanche-Marie, que tout le monde croit jumelles. Mais les parents savent bien (et sont les seuls à savoir) que l’une des deux n’est pas la leur (sans savoir laquelle). Elle leur a été confiée par le Marquis des Ifs qui fuyait la terreur révolutionnaire en 1793. Or les Michu avaient déjà un bébé du même âge et du même sexe, et le Père Michu, un jour d’inadvertance, les a plongées dans un même bain et … on ne put plus jamais savoir laquelle était à eux, l’autre pas.

Mariages simultanés

Sur ce canevas se développe, comme le veut le genre, toute une série d’imbroglios et autres quiproquos très dôles. Car revenu d’une brillante carrière militaire, l’ex Marquis qui s’est fait entretemps fringant général exige la restitution de sa fille, qu’il veut marier à l’officier qui lui a sauvé la vie, le capitaine Gaston. Cruel dilemme pour les Michu qui les aiment toutes les deux : laquelle des deux filles lui donner ? La chose est encore compliquée par un autre prétendant, Aristide, le commis – et filleul – des Michu, qui se satisferait de l’une comme de l’autre!  Au terme de moult péripéties, ce seront les deux filles qui trancheront. Et tout est bien qui finira bien dans la gaieté des deux mariages simultanés !

Le chef Pierre Dumoussaud mène bon train le spectacle qui enchaîne les mélodies sans temps morts. Mélodies simples qui coulent avec facilité, mêlant une grande variété de couleurs. Les deux sœurs ont des voix bien caractérisées qui s’entrecroisent dans des duos délicieux, l’une la mezzo piquante Violette Polchi, l’autre l’agile soprano Anne-Aurore Cochet. Et toute la troupe fait assaut d’énergie pour enlever la comédie avec un bel abattage. Avec mention spéciale à Marie Lenormand, qui campe une Madame Michu impayable.

Les P'tites Michu
Paris Du 19/06/2018 au 29/06/2018 à 20h Théâtre de l'Athénée-Louis Jouvet 7 rue Boudreau 75009 Paris Téléphone : 01 53 05 19 19. Site du théâtre

30 et 31 décembre 2019 : Théâtre de Caen
19 et 20 janvier 2019 : Opéra de Reims

Réserver  

Les P'tites Michu

de André Messager

Opéra
Mise en scène : Rémy Barché
 
Avec : Anne-Aurore Cochet, Violette Polchi, Philippe Estèphe, Marie Lenormand, Damien Bigourdan, Boris Grappe, Artavazd Sargsyan, Romain Dayez, Caroline Meng, Jenny Daviet

Assistante à la mise en scène : Alix Fournier-Pittaluga
Scénographie : Salma Bordes
Costumes : Oria Steenkiste
Lumière : Florent Jacob
Illustrations : Marianne Tricot
Vidéo : Stéphane Bordonaro
Son : Antoine Reibre
Régie générale : Marie Bonnier

Durée : 2h30 Photo : © Nemo Perier Stefanovitch