Jean-Pierre BOURCIER Paris
Contact
Publié le 18 novembre 2015
Le Londres des années 1920. La journée folle d'une femme qui revisite sa vie à l'annonce du retour de son amour de jeunesse... Le texte du spectacle est ici très librement inspiré du roman 'Mrs. Dalloway' de Virginia Woolf.

Quelle histoire, là, dans ce monument qu'est le Théâtre de Nesle en plein cœur de Paris (6è), avec ses structures quasi labyrinthiques et ses diverses salles de spectacle ou autre ! Voilà donc, à l'affiche, un des romans de Virginia Woolf, « Mrs. Dalloway », édité en 1925 et que l'on peut lire ou relire notamment dans la Pléiade–NRF. Ce texte est ici mis en scène, écrit et ré-adapté par Carol-Ann Willering.

Il se passe beaucoup de choses sur ce petit plateau. De la musique, notamment du piano. Des projections imposantes d'images des quartiers de Londres. Des ambiances révélant encore les dégâts de la première guerre mondiale. On devine aussi des traumatismes nombreux dans la population, etc...

Et puis il y a des figures particulières. Celle de Madame Clarissa Dalloway, donc, qui prépare sa réception du soir. Qui s'interroge sur l'image qu'elle donne. Qui garde en elle des relations passionnelles, avec hommes ou femmes. Qui a épousé Richard, lui apportant le confort, une certaine sécurité alors que l'un de ses amours de jeunesse, Peter Walsh revient dans les parages.... Autre figure, celle de Septimus W. Smith, vétéran de la première guerre mondiale. Il est atteint de psychose traumatique, souffre d'hallucinations. Sa femme, Rezia (Lucrezia Warren Smith) confectionne notamment des chapeaux, souffre en silence ...

Les dégats de 14-18

Autant d'histoires étonnantes, pleines de sensibilité, de folie parfois, de désirs, de désespoir aussi. Tout cela est porté par des chants et des accompagnements musicaux étonnants, très sensibles. Entourés de décors sous forme de très grandes images prisees dans des rues de Londres, les trois comédiens donnent vie aux aventures tragiques  -les dégâts humains de la guerre 14-18 notamment-, ou à des souvenirs plus légers d'une société hautement bourgeoise.

Astucieusement, c'est dans cet espace relativement serré que Carol-Ann Willering signe et le texte et la mise en scène de ce « Virginia Woolf's Melody » sous forme d'une tragi-comédie musicale étonnante. Les trois comédiens et les deux musiciens ne courent pas, dansent peu. Mais ils/elles dégagent beaucoup de sensibilité et créent un univers subtile, précieux.

Virginia Woolf's Melody
Paris Du 06/10/2015 au 18/12/2015 Théâtre de Nesle 8 rue de Nesle, 75006 Paris Téléphone : 01 46 34 61 04. Site du théâtre

Durée : 65 minutes

 

Virginia Woolf's Melody

de Carol-Ann Willering

Spectacle musical
Mise en scène : Carol-Ann Willering
 
Avec : Florence M.-Forsythe, Laure Guizerix, Gilles Goyet

Musiques : Catherine Simonet, Marc Marder

Photographisme et création vidéo : Carol-Ann Willering

Photographie : Laurence Lot

Durée : 1h Photo : © Laurence Lot