Nuit
Publié le 29 octobre 2015
Les balles (blanches) du collectif petit travers frappent dans la nuit (noire).

Trois murs, noirs. Et le silence. Trois murs noirs, des bougies et le silence. Une balle. Trois murs noirs, une bougie, le silence et une balle. Des portes. La musique. 

Un ballet mécanique entraine la naissance des êtres. Trois ombres pour la nuit, pour le silence, que réveillent, éveillent les balles. La vie souffle malgré eux dans la nuit, sur les bougies qui de l'espace dessinent les contours et de la musique décrivent le mouvement. 

À l'origine de cette nuit commune, le collectif petit travers, qui oeuvre à éveiller les sens. La sensibilité exacerbée des trois créateurs-jongleurs rebondit aujourd'hui entre les quatre murs qui se dressent sur scène. On les a connu modérément chantant bouche fermé, sous de beaux orages, mais pour la première fois ils partagent avec nous leur Nuit, celle qui pousse au rêve. La nuit a toujours inspiré les poètes, et c'est peu dire aujourd'hui que la poésie s'est déplacée sur le plateau. 

Comme à son habitude le collectif travaille autour de la balle. Celle-ci devient centre de la réflexion, au milieu de la nuit seul existe son éclat. Le jongleur et la performance s'écartent pour laisser place à l'omniprésence de l'objet. Elle devient objet de la dramaturgie, l'histoire se raconte autour d'elle, la gravité des balles attire les jongleurs qui deviennent alors les objets de l'objet. Ensemble ils composent l'histoire.

Cette création pousse encore plus loin cette idée, la balle y devient autonome, entre le coup de pouce magique de Yann Frisch (que l'on aura aussi eu la chance de voir dans l'inoubliable Syndrome de Cassandre au Festival CIRCA) et la création d'une balle autonome en collaboration avec une entreprise de technologie, les balles prennent littéralement vie. Et à partir de là, le spectacle prend un toute autre dimension : les chorégraphies qui donnaient à la balle de curieux mouvements presque organiques dans les autres créations du collectif sont ici transpercées par l'élan de vie de la balle. Autrement dit chez le collectif Petit travers, la nuit donne des ailes aux balles. Le travail de ce collectif dans cette recherche autour de la balle s'envisage comme une exploration scientifique, une connaissance approfondie de l'art du jongleur, l'art de la balle. 

Ici réside l'idée d'un cirque contemporain : la quête « dramaturgique ». Par dramaturgie il serait malvenu d'entendre le travail du texte puisqu'aucun mot n'est prononcé au cours des 50 minutes de spectacle. Non, par dramaturgie il s'agit d'entendre la mise à l'écart de la performance comme seul langage circassien. Et la réflexion poussée d'artistes qui maîtrisent leur discipline et réinventent son langage pour l'enrichir et la rendre touchante. C'est la prouesse que réussit ce collectif depuis maintenant une dizaine d'année et quelques autres formations nées sous une belle étoile, au fond de la nuit noire que traverse l'industrie culturelle française. Au loin brillent les étoiles.

Et voici que, dans la nuit, naissent les enfants de la balle. 

AUCH - Circa Du 22/10/2015 au 24/10/2015 à 18h30 - 22h30 Festival Circa Allée des arts 32000 AUCH Site du théâtre   Villefontaine Du 03/11/2015 au 05/11/2015 Théâtre du Vellein Avenue du Driève Téléphone : 04 74 80 71 85. Site du théâtre Réserver   Quimper - Festival Circo Nova Du 22/01/2016 au 23/01/2016 Théâtre de Cornouaille 1 esplanade F.Mitterrand 29337 Quimper Cedex Téléphone : 02 98 55 98 55. Site du théâtre Réserver   Besançon Du 26/01/2016 au 28/01/2016 Nouveau Théâtre 1, avenue Droz - Parc du Casino Téléphone : 03 81 88 55 11. Site du théâtre Réserver  

Nuit

de Collectif Petit Travers

Jongle Cirque  
Avec : Nicolas MATHIS, Julien CLÉMENT, Remi DARBOIS

Une création collective de : Nicolas MATHIS, Julien CLÉMENT, Remi DARBOIS avec la participation de Gustaf ROSELL

Conception/réalisation scénographique : Olivier FILIPUCCI

Direction technique/régie : Olivier FILIPUCCI et Martin BARRÉ

Développement numérique : ekito, sous la direction de Benjamin BÖHLE-ROITELET

Agencements musicaux :Denis FARGETTON

avec la collaboration magique de Yann FRISCH

Durée : 50min Photo : © DR  

http://www.collectifpetittravers.org/calendrier/articles/1

« Dans la nuit passent les trains et les bateaux et le mirage des pays où il fait jour. Les derniers souffles du crépuscule et les premiers frissons de l'aube. 

Il y a toi. 
Un air de piano, un éclat de voix. 
Une porte claque. Une horloge. 
Et pas seulement les êtres et les choses et les bruits matériels. 
Mais encore moi qui me poursuis ou sans cesse me dépasse. »

Les espaces du sommeil, Robert DESNOS