Publié le 28 septembre 2015
La promesse d’une rencontre amoureuse au théâtre. Est-ce plus fou que sur internet ? Est-ce plus absurde que dans une émission de télé ? Le théâtre n’est-il pas le lieu de l’expérience humaine ? Et l’amour n’est-elle pas l’ultime expérience humaine ? CQFD. Flirt, comme une évidence.

« C'est étrange, je n'sais pas ce qui m'arrive ce soir. Je te regarde comme pour la première fois...Encore des mots toujours des mots, les mêmes mots... Je n'sais plus comment te dire... Rien que des mots... Mais tu es cette belle histoire d'amour que je ne cesserai jamais de lire »... Voici les mots de Dalida. Si vous ne les retrouvez pas sur scène vous ne pourrez vous empécher d'y penser. 

Des mots qui, de la bouche, débordent pour vous dire à vous, public, qu'ils vous aiment. Quatuor amoureux... de l'amour. Expectative d'un bonheur amoureux. Le flirt que vous vivrez ce soir est au coeur de la représentation : pas question de parler d'une expérience d’amour, ou autre ... il faut la vivre. Complicité aurait dit McBurney, Flirt dit Pautasso.

Voici le propos. Si on a pris l'habitude d'être surpris avec le travail de Florian Pautasso (parce que, oui, on en a déjà l’habitude), on aurait pu penser que Flirt, dans sa forme quasi similaire à la création précédente de ces divins animaux, le déjà fameux Quatuor Violence, en serait une redite ou une forme aseptisée. Et pourtant rien de tout cela : ici, le flirt est une promesse, parfois violente, parfois humiliante et toujours prometteuse… Qu’est-il fait de cette promesse? La question reste en suspens...

Le rideau doré, évoquant autant Y'a que la vérité qui compte que Twin peaks, fait la richesse de ce théâtre. Richesse qui tient à l'évocation de ces références kitsch, mais toujours sincères, et toujours avec dérision, même si l’on en regrette la force d’expression que Quatuor Violences lui donnait (et ce, malgré une Stéphanie Aflalo toujours plus surprenante). 

Car si l’ambiance sonore et musicale est plus définie, plus poussée, plus réfléchie que dans les spectacles précédents, et qu'elle donne au spectacle un accent, plus contemporain, plus mystique, elle gagne aussi en sérieux ce qu'elle perd en humour. Mais nous l’oublions vite car demeure une force poétique incontestable : nous partons sur une belle envolée lyrique (avec une Sophie Van Everdingen qui crée et joue en direct une musique que l'on rapprocherait de M83 et qui donne à Flirt des airs de cinéma contemporain français. On sent quelque chose du film de Yann Gonzalez Les rencontres d'après minuit), et nous avons très envie de poursuivre cette expérience qui rend au discours la puissance qui lui est intrinsèquement liée. 

Alors on ne peut que dire que le théâtre de Florian Pautasso est essentiel : par son travail esthétique, sa parole actuelle et poétique, il se fait une place au sein de la création contemporaine, celle qui abolit les frontières des genres et développe des objets hybrides, emprunts de sincérité et de beauté. Encore une raison de le suivre de très près parce qu'il n'en existe sûrement pas deux comme lui. Contrairement au flirt, l'histoire se poursuivra, pour le meilleur et pour le pire. 

Flirt
Bordeaux Du 08/02/2016 au 09/02/2016 TNT Manufacture de chaussures 226 boulevard Albert-Premier 33800 Bordeaux Téléphone : 05 56 85 82 21. Site du théâtre   Lyon Du 01/04/2016 au 03/04/2016 Les Subsistances 8 bis Quai Saint-Vincent, 69001 Lyon Téléphone : 04 78 39 10 02. Site du théâtre   Saint-Ouen Du 16/09/2015 au 26/09/2015 Mains D'Oeuvres 1 Rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen Site du théâtre  

Flirt

de Création collective

Création Théâtre
Mise en scène : Florian Pautasso
 
Avec : Stéphanie Aflalo, Flavien Bellec, Solal Forte, Aurélie Lannoy, Sophie Van Everdingen

 

DIFFUSION / communication / MAISON JAUNE

Une production déléguée de la compagnie des divins Animaux accompagnée en administration, production, diffusion et communication par Maison Jaune

Coproduction et résidence, Les Subsistances, 2015/2016 Résidence d'artistes, Le Parc de la Villette Création à Mains d’Œuvres – Saint-Ouen, dans le cadre des résidences d’accueil-création

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication Avec le soutien de l’ADAMI

Présentation d’une maquette au Théâtre de Vanves dans le cadre de Fragments d’été 2014

Durée : 1h20 Photo : © Camille Pautasso