Suzane VANINA Bruxelles
Contact
Publié le 11 février 2015
Trois acteurs pour un seul personnage principal et d'autres, porte-parole d'un auteur qui entend passer par le biais du théâtre pour faire résonner une voix singulière et quelque peu politiquement incorrecte !

Après une version courte déjà présentée avec succès, cette version longue développe le thème du chômage avec brio et humour grâce à l'apport dynamique de trois comédien/ne/s - Angèle Baux, Baptiste Sornin et Renaud Van Camp se partageant ce personnage de "réserviste" héros ou anti-héros -. Ceci avec le parti-pris d'une forme "brute":  lumière rudimentaire et codes du théâtre chamboulés (public sur le plateau, acteurs-sportifs slalomant dans les gradins).

Accro à la télé comme à d'autres choses, le futur Réserviste est fasciné par l'image renversée de ce qu'il prend pour un singe, en réalité un paresseux pareillement subjugué par cet humain avachi dans un fauteuil un verre à la main. Le paresseux, un mammifère arboricole d'Amérique au pelage verdâtre, est un animal en voie de disparition. Le chômeur, souvent qualifié de "paresseux" est, lui, en bonne voie de multiplication.

Il a alors un déclic, comme une illumination. Il prendra la Société à rebrousse-poils. Partant de l'idée ancienne et acceptée de "réserve de l'armée", il se propose de faire partie d'une "réserve de travail".
S'entretenir en bonne forme avec modération, se ménager, afin d'être au top "pour le cas où" devient son objectif...

On le voit d'abord se heurter à l'incompréhension, à l'hostilité même, de fonctionnaires chargés, eux, de vérifier son ardente activité de "recherches afin de trouver un emploi". Il va passer par divers états d'âme et de conscience avant de, persuadé de la justesse de sa position, s'ancrer dans la conviction de rendre service à la Société... Celle-ci se révélera bien ingrate !

Partant du postulat provocateur que "Les chômeurs sont nécessaires au système", notre individu qui se met volontairement "en réserve" développe son point de vue sur un mode plutôt passionné, démontrant ainsi tout son capital latent d'énergie... Le Réserviste ne vous resservira pas de vieilles recettes pour résister à la pression du monde de ceux-qui-se-lèvent-tôt et qui voudrait arrêter la progression de cet esprit novateur militant pour ce tout nouvel "emploi".

Une histoire improbable ?
 

Pour résumer l'histoire de cet homme original, voici, au choix, ces définitions, reprises du spectacle: "C’est l’histoire d’un mec qui cherche une alternative au modèle qu’on lui propose" ou bien : "C’est l’histoire d’un taré qui ne parvient pas à se conformer au monde dans lequel il vit..."  voire "C’est l’histoire d’un feignant qui rêve de glander" ou "C’est l’histoire d’un type qui se noie petit à petit" ou encore: "C’est l’histoire d’un type qui prétend pouvoir échapper aux contraintes". - Un naïf quoi ! - Ou un parasite." 

Mais il faudrait au préalable s'entendre sur le concept (sacralisé) de "travail", ce qu'il contient pour chacun de notion positive ou négative ainsi que sur la place qu'il prend chez les uns et les autres.

L'auteur, Thomas Depryck, et  son complice à la mise en scène, Antoine Laubin, aiment aborder les grands faits de société (leur création précédente -"Dehors"- traitait des sans-abris). Ils n'hésitent pas à faire se rencontrer sur un même plateau, comédiens et intervenants "experts"... soit à chaque soir son invité différent, une personne spécialiste en sciences humaines. Venant après l'histoire un peu folle du Réserviste, la réalité concrète est confrontée à la fiction, au théâtre... qui aura le dernier mot.

Le Réserviste
Bruxelles - Belgique Du 03/02/2015 au 14/02/2015 à ma-sa: 20h Théâtre de la Vie 45 rue Traversière Téléphone : +32 (0)2 219 60 06. Site du théâtre

Intervenants prévus: 03-02: Mateo Alaluf, sociologue /04-02: Laurence Rosier, linguiste /05-02: Thomas Berns, philosophe /06-02: Réseau Econosphères /07-02: Kenneth Bertrams, historien /10-02: Christine Mahy, Réseau Wallon de lutte contre la pauvreté  11-02: Réseau Econosphères /12-02: Jean Blairon, politologue /13-02: Anne-Emmanuelle Bourgaux, constitutionnaliste /14-02: Frédéric Bourlez, psychologue clinicien

Réserver  

Le Réserviste

de Thomas Depryck

Théâtre
Mise en scène : Antoine Laubin
 
Avec : Angèle Baux, Baptiste Sornin, Renaud Van Camp

Assistanat à la mise en scène: Axel Cornil
Conception: Antoine Laubin
Lumière, direction technique: Gaspard Samyn

Durée : 1h30 Photo : © Alice Piemme/A.M.L  

Création-production: De Facto asbl, Cora-Line Lefèvre - Diffusion: Habemus Papam
Coproduction avec le Théâtre de la Vie, Bruxelles
Soutiens: Théâtre National de Belgique/Festival XS 2013 (de 2011 à 2013, Le Réserviste a fait l'objet d'une résidence de plateau à l'L, Bruxelles)

On ne peut s'empêcher de penser au fameux "Le Droit à la paresse" de Paul Lafargue, paru en... 1880-1883 ! - il s'agissait déjà d'une démythification du "Travail" -  et au concept, qui n'est pas neuf non plus, de "l'allocation universelle" rappelé durant le spectacle...

 

Lire : Thomas Depryck, Le Réserviste - Dehors, Carnières, Lansman, 2013