Publié le 31 juillet 2013
On va souvent vers Brassens pour les paroles entend-on régulièrement. L'occasion est donnée cette fois de joindre le geste à ces paroles, pour des versions personnelles, signées, et même 'signe-chantées' par le groupe "Sale petit bonhomme".

Sale petit bonhomme c'est une affaire de famille et dans cette famille, je voudrais le fils, Aurélien Mouzac, guitare classique et électrique, deuxième voix sur quelques titres, duo sur un. C'est lui qui fait beaucoup des ambiances musicales par son jeu de guitare. Tantôt il sonne comme ces groupes instrumentaux des années 60, avec une guitare un peu western, une autre fois c'est plus hispanisant mais c'est souvent solaire. Il élargit considérablement le décor, le cadre des chansons et apporte des couleurs.

Dans la famille je voudrais maintenant le père, Jean-Jacques Mouzac, guitare folk et manouche, solide rythmique en bandoulière. Il est le point d'ancrage et de repère, l'essentiel de son déplacement est sur son visage. Il a les yeux brillant de malice, cette forme d'espièglerie à laquelle s'est ajouté l'expérience. Il apporte sa maturité, notamment vocale et a su trouver des voies pour l'interprétation. Il met notamment dans la chanson "Je suis un voyou" un très joli désespoir.

 

Sous le signe de Brassens

Entre les chansons c'est lui qui parle et son discours se fond très rapidement entre les chansons "du bon maître" et les siennes puisque dans ce spectacle quelques unes, qui ne déparent pas dans ce florilège, sont de son cru. Parmi les surprenantes versions citons "Sale petit bonhomme", époustouflante et très visuelle, "Celui qui a mal tourné" avec son lancinant refrain d'harmonica, "La religieuse" et une version de "Histoire de faussaire" comme vous ne l'entendrez jamais... ou dans le secret de votre cœur, et je pèse mes mots.

Enfin toujours dans la famille Sale petit bonhomme, je voudrais la fiancée - il y a plus de fiancée que de belles-filles dans les chansons de Brassens - Maud Thibault qui traduit en chant-signe les textes chantés qu'elle accompagne de cette chorégraphie dans laquelle "son visage danse avec tout le reste". Elle le fait avec grâce et légèreté mais pas à la légère, ayant affiné sa geste pour caler les vitesses de compréhension de tous au même diapason.

Au final, un beau concert, de belles versions et un beau regard posé par ce trio sur "le bon maître", ses chansons et même sur le public qu'ils quittent "avec délicatesse", autre de leurs compositions avant une dernière touche d'humour... fin.

le 17 juin 2014 à 15:40
De : Gilles Vidal Titre : Touchant Exceptionnel à tout point de vue. Vocal, guitare, mariage du texte et de personnalité douce et vibrante de Maud qui vit et transmet les mots (même aux bien entendants). Georges Brassens serait fier de ses disciples. Merci Gilles
Mon Brassens
Avignon - Festival Off 2013 Du 07/07/2013 au 30/07/2013 à 21 h 00 La Maison de la Parole 7, rue du Prévôt 84000 Avignon Téléphone : 06 17 74 60 31.

Tarifs : normal 10 €, adhérent, enfant 7 €

 

Mon Brassens

de Georges Brassens - Jean-Jacques Mouzac

Spectacle musical
Mise en scène : Serge Dangleterre
 
Avec : Maud Thibault, Jean-Jacques Mouzac, Aurélien Mouzac
Durée : 1 h 20 Photo : © DR