Corinne FRANCOIS-DENEVE Avignon
Contact
Publié le 15 juillet 2013
Qu’ont de commun Caroline Loeb et George Sand ? L’une a fait un tube, en 1986, à 31 ans - C’est la ouate. L’autre a fait un best-seller, en 1832, à 28 ans – Indiana. On fredonne encore C’est la ouate, mais qui lit encore Indiana ?

Pour le profane, George Sand, ce sont les romans champêtres feuilletés dans l’enfance, l’amante volage de Musset et de Benoît Magimel, ou la vieille dame de Nohant. Caroline Loeb se frotte donc à la figure de Sand dans son George Sand et moi.

Comme l’indique le titre, ce qui intéresse Loeb, ce sont les correspondances, les échos, entre Sand et l’époque moderne. Pour elle, Sand est la féministe par excellence, modèle pour toutes les femmes créatrices, de Louise Bourgeois à Caroline Loeb, en passant par Virginia Woolf. Le spectacle se veut un touchant hommage à cette icône de la transgression. Il fait se télescoper, parfois avec une certaine facilité, Alfred de Musset et Pete Doherty, le docteur Pagello et SOS médecins, la Muse du département et les Femen.

Loeb avoue son impuissance à brosser un portrait complet de cette figure multiforme. Avec une grande auto-dérision, elle livre un « work in progress ». En Loeb, et en Sand, elle endosse divers habits – redingote ajustée, robe bouffante rouge théâtre, pensive en négligé de soie.

On est peu convaincu par le didactisme embarrassé de la récitation des clichés « wikipédiesques » sur « l’auteure ». On est davantage emporté par les moments de pur spectacle : un mini-sketch burlesque façon cinéma muet pour évoquer l’épisode de Venise, un numéro de marionnettes pour figurer Maurice, le fils adoré et pantin à sa maman. Et puis il y a la musique. La voix juste et sincère de Caroline Loeb, gouailleuse et droite, donne à entendre une Sand durassienne qui veut « écrire, écrire, dit-elle », et qui trouve un lyrisme inattendu lorsque Nohant vient à rimer avec néant, quand l’art d’être grand-mère tente de repousser la mort. Et le spectateur, conquis, se dit là : « C’est la Sand ! ». 

 

 

 

 

 

George Sand et moi !
Avignon - Festival Off 2013 Du 06/07/2013 au 26/07/2013 à 18 h 10 Théâtre des Trois Soleils 4 rue Buffon Téléphone : 04 90 84 09 13.  

George Sand et moi !

de Caroline LOEB et Tom DINGLER

Spectacle musical
Mise en scène : Alex LUTZ
 
Avec : Caroline LOEB, Gérald ELLIOTT (piano, accordéon, chant), Jérôme LIFSZYC (piano, guitare, percussions, chant)
Durée : 1 h 15 Photo : © DR