Fous dans la forêt
Michel VOITURIER Lille
Contact
Publié le 8 juin 2011
Dans la forêt obscure, une femme et un bouffon se promènent. Accompagnés d’un guitariste, ils chantent des sonnets de Shakespeare et jouent des extraits de ses pièces.

Sombre est la forêt. Atemporelle aussi. Évoquée notamment par des bâches en suspension, elle est celle des drames et des comédies de Shakespeare autant que celle des campeurs actuels avec leur réchaud au butane et leur appareil photo. Elle est issue d’une réplique empruntée à « Comme il vous plaira » et s’avère davantage rêvée que réelle.

Les fous chez le grand William, ce sont ceux qui disposent de la sagesse car ils ne pensent ni ne parlent comme tout un chacun. La folie du sage, pourrait-on dire, est la sagesse du fou. Olivia (Cécile Garcia Fogel), de "La Nuit des Rois", se balade avec son bouffon (Thierry Peala). Ils se souviennent en français du texte de la pièce et chantent en anglais des poèmes du dramaturge.

Ils arpentent une sorte d’exil aussi bien dans l’espace que dans le temps. Un troisième comparse (Pierrick Hardy) les accompagne physiquement et musicalement de sa guitare, de sa clarinette et de ses morceaux créés en osmose avec ceux du compositeur élisabéthain John Dowland au point qu’on se demande ce que le moderne apporte à l’ancien.

Il est d’abord question ici d’atmosphère, de climat proposé au public. Celui-ci est invité au sein d’un endroit onirique, imprégné d’une pénombre propice au mystère. Il est incité à se laisser bercer par des voix et des musiques qui sont à la fois mélancoliques et plaisantes.

Les sonnets de Shakespeare parlent d’amour et mort, de déréliction et de passion. Ils ont la beauté de leur langue originelle en accord avec les mélodies. Ce sont les sonorités qui sont mises en valeur car, si quelques astuces de mise en scène proposent une traduction sans recourir au surtitrage, le reste ne demeure accessible qu’à ceux qui pratiquent couramment l’anglais.

L’ensemble possède le charme de ce qui émane du poétique. Il porte en lui sa propre rêverie que les voix nourrissent avec sensibilité. Sachant, ainsi le prétend Shakespeare, que « le monde est un théâtre », il se laisse regarder comme on admire un bijou qu’on ne peut s’offrir, comme un charme qui n’opère pas totalement puisqu’il laisse le spectateur en position d’accueil plus que de partage.

Tourcoing Du 25/05/2011 au 29/05/2011 à 20h30 Idéal (Théâtre du Nord) 19 rue des Champs Téléphone : 03 20 17 93 30. Site du théâtre Réserver   Paris Du 08/06/2011 au 26/06/2011 à 20h00 dim 16h00 Maison de la Poésie de Paris Passage Molière, 157, rue Saint Martin, 75003 Paris Téléphone : 01.44.54.53.00. Site du théâtre Réserver   Aix-en-Provence Du 15/11/2011 au 17/11/2011 à ma je 2h30 me 19h00 Théâtre du jeu de Paume 17-21 rue de l'Opéra Téléphone : 04.42.99.12.00. Site du théâtre Réserver   Lyon Du 07/03/2012 au 18/03/2012 à 20h30 dim 16h30 Les Célestins 4 rue Charles Dullin Téléphone : +33 (0)4 72 77 40 00. Site du théâtre Réserver  

Fous dans la forêt

de William Shakespeare, Cécile Garcia Fogel

Spectacle musical
Mise en scène : Cécile Garcia Fogel
 
Avec : Cécile Garcia Fogel (jeu et chant), Thierry Peala (jeu et chant), Pierrick Hardy (guitare et clarinette)

Assistanat à la mise en scène : Marc Chouppart

Scénographie,  costumes : Caroline Mexme

Musique : John Dowland

Composition, arrangements : Pierrick Hardy

Lumière : Olivier Oudiou

Traductions : Pierre Jean Jouve, Jean-Michel Déprats, Robert Ellrot

Durée : 1 h 20 Photo : © F. Iovino  

Production : Théâtre du Nord

Coproduction : Compagnie Terrain Vague  – Théâtre Du Jeu De Paume (Aix en Provence); Maison de la Poésie (Paris)

Collaboration :  Théâtre de La Ville (Paris)