Marie-Pierre CREON Paris
Contact
Publié le 16 mai 2011
Il fallait oser porter sur scène ce conte d'une folie amoureuse peu ordinaire. Un marathon d'une heure où les mots de Stefan Zweig poussent un amour inconditionnel jusqu'à son paroxysme. Pour cela, un duo parfaitement complémentaire: Frédéric Andrau, à la sensibilité discrète, et Sarah Biasini, sublime et viscérale.

Comment aimer jusqu'à la folie un fantasme ? Stefan Zweig livre le portrait d'une femme plongée dans un amour obsessionnel pour un romancier de renom, qui fait de l'attente le sens ultime de sa vie. Ses paroles fébriles dévoilent les ravages de la passion qu'elle a porté pendant toute sa vie au destinataire de cette lettre.

Christophe Lidon a pris le pari difficile de ne pas adapter cette longue lettre dans un monologue à sens unique. Un découpage habile du texte lui permet de faire respirer cette adaptation grâce à l'intervention de Frédéric Andrau, dans le rôle du destinataire chérit par l'inconnue.

Par petites touches, l'acteur allège le torrent des mots, crée un dialogue aussi audacieux que nécessaire, aussi vivant qu'admirablement fondu dans le paysage mélancolique et torturé de Zweig. La sobriété du décor joue aussi sa note en arrière-fond, noire et sourde.

Je vous aime : un peu, beaucoup,...à la folie !

Un hommage vibrant à Stefan Zweig.

S'il y avait une seule bonne raison pour aller voir "Lettre d'une inconnue", c'est Sarah Biasini. Nous ne lui ferons pas l'indélicatesse d'insister sur son héritage dynastique prestigieux. Cela fait bien longtemps que la fille de Romy Schneider a fait ses preuves au théâtre, s'est construit sa propre personnalité. Depuis "Pieds nus dans le parc", la jeune femme a formidablement progressé.

Son jeu est ici viscéral, emporté, passionné, nuancé. Sarah Biasini porte à bras le corps un texte complexe sans tomber dans le piège du pathos. Elle est réellement à couper le souffle, aspirant son assistance dans les méandres névrotiques de son personnage. Le fameux Der Strum und Drang ("le vent et la tempête") des écrivains germaniques trouve dans cette interprétation vibrante toute sa démesure. Un bel hommage à Stephen Zweig comme on aimerait en voir plus souvent.

Lettre d'une inconnue
Paris Du 15/04/2011 au 30/06/2011 à Du mardi au vendredi à 21h et à 16h30 et 21h le samedi. Théâtre des Mathurins 36, rue des Mathurins 75008 Paris Téléphone : 01 42 65 90 00. Réserver  

Lettre d'une inconnue

de Stefan Zweig

Théâtre
Mise en scène : Christophe Lidon assisté de Sophie Gubri
 
Avec : Sarah Biasini, Frédéric Andrau

Adaptation théâtrale : Michael Stampe

Lumière : Marie-Hélène Pinon

Son : Michel Winogradoff

Durée : 1h15 Photo : © Lot et Pacôme Poirier